Le forum de la moto ancienne (et du 50!)


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A vos peintures !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R90-76LOLO
Bidouilleur
Bidouilleur


Masculin Nombre de messages : 78
Age : 44
Ville/Département : Dunkerque/69
ma moto: : R90/6 de 76 (en sa mémoire)
XLV 750r de 1983 et 1988
Vfr 800
Harley 1200 carbu 2005
Money Goyon s6v
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: A vos peintures !!    Sam 31 Jan 2015 - 10:11

retour à l'accueil Le Nuancier Nos produits Conseils de pro. Notre entreprise Vidéos Contact
Accueil > Conseils de pro.
Conseils de pro.

Malgré le plus grand soin apporté à votre application et le respect des recommandations techniques, il arrive parfois d’obtenir un résultat moyen voire mauvais.Une préparation des supports insuffisante comme une utilisation incorrecte des produits sont les causes d’erreurs les plus fréquentes.De mauvaises conditions climatiques (humidité,température) influencent fortement le bon résultat de l’application, ainsi qu’une mauvaise estimation des produits appliqués:réglage du pistolet, épaisseur des couches déposées, mauvaise distance de pistolage, respect des temps de séchage etc....
Bulles - Cloques et décoloration - Coulures - Décollement - Détrempe et craquelures - Dilution - Grains et microparticules - Matage - Peau d’orange - Rayures - Refus - Tâches -
Bulles

LES DEFAUTS DE BULLES
Bosses hémisphériques de diamètre différents et percées à la partie supérieure du trou réparties plus ou moins régulièrement et en nombre variable.la dimensions des bosses varie selon l’épaisseur de peinture

ORIGINE : Application d’une première couche trop épaisse ou non diluée sur un support poreux (fond non bloqué). Bulles d’air en général mais peuvent être des vapeurs de solvant qui viennent crever à la surface (montée en température trop rapide) ou solvant non adapté

SOLUTIONS : ponçage pour revenir à un fond sain et homogène puis relaquage en couches fines
Si le nombre de bulles est trop important, décaper entièrement la surface et refaire la gamme de mise en peinture complète
retour haut de page
Cloques et décoloration

LES DEFAUTS DE CLOQUES
Présence plus ou moins importante de cloques de tailles variables, perceptibles au toucher

ORIGINE : séchage de la laque sous la pluie, présence importante d’eau dans un compresseur non purgé, application du film de peinture sur un support présentant de la condensation, application du film sur un support trop chaud, montée en température l’ors du séchage trop important (bulles de vapeurs de solvant qui viennent crever à la surface en créant un cratère)

PRECAUTIONS ET SOLUTIONS : Appliquer impérativement sur un support SEC
Le support devrait être à la même température que la laque à appliquer.
Pour éliminer des cloques, réparation complète avec mise à nu des zones incriminées puis (ponçage/nettoyage/laquage)
retour haut de page
Coulures

LES DEFAUTS DE COULURES ET GOUTTES
Le film appliqué coule en formant des accumulations de produits qui sont dues à un excès de peinture

ORIGINE : Viscosité du produit trop élevée, mauvais diluant ou mauvais dosage, distance de pistolage incorrecte entre le pistolet et la surface à peindre, épaisseur excessive de produit appliqué, technique d’application inadaptée, buse non appropriée ou pression d’air insuffisante.

PRECAUTIONS ET SOLUTIONS : Vérifier les indications des fiches techniques, régler correctement le rapport diluant/peinture et votre matériel d’application.
Pour éliminer une coulure, polir avec du papier abrasif fin après séchage et réappliquer en voiles fins et successifs
retour haut de page
Décollement

LES DEFAUTS DE DECOLLEMENT OU ECAILLAGE
La laque s’écaille à l’onglet en laissant apparaitre la sous couche ou le support

ORIGINE : Mauvaise préparation du support (absence de porosité) la peinture n’accroche pas. Application d’une seule couche en trop forte épaisseur à la place de plusieurs couches fines. Présence d’humidité sur le support (après séchage complet, l’humidité veut ressortir en poussant et éclatant le film de peinture)
Incompatibilité de la sous couche avec la peinture de finition

PRECAUTIONS ET SOLUTIONS : toujours appliquer une première couche diluée sur les supports présentant une porosité faible ou importante (blocage des fonds)
Appliquer sur supports SECS (attention a la condensation et au point de rosée)
Si le film de peinture s’écaille en totalité, décapage complet et refaire la gamme de mise en peinture intégralement en respectant les dilutions, les temps de recouvrement et les compatibilités des peintures
ATTENTION écaillage fréquent sur les métaux non ferreux (galva/zinc/alu) n’ayants pas subi de traitement préalable (dérochage chimique, mécanique)
retour haut de page
Détrempe et craquelures

LES DEFAUTS DE DETREMPE ET CRAQUELURES
Fissures plus ou moins minuscules, éclatement, étirement de la laque. Déformation du film (gonflement, surépaisseur )

ORIGINE : Etirements excessifs de la couche de peinture dus à un mauvais mélange des composants avant application, une dilution insuffisante ou trop élevée. Une épaisseur excessive du film de peinture déposé. Une teinte appliquée sur un film d’apprêt ou une sous couche encore humide ou trop épaisse

PRECAUTIONS ET SOLUTIONS : Toujours bien mélanger les produits et utiliser les ratios (diluant/peinture) préconisés, employer les techniques d’application recommandées et appliquer toujours en couches fines en respectant les temps de séchage et de recouvrement. Poncer la surface craquelée jusqu’à l’obtention d’une paroi lisse et saine et repeindre
retour haut de page
Dilution

LES DEFAUTS DE DILUTION
Le film de peinture présente une coloration non homogène faisant apparaitre des dégradés allant de l’opacité à la transparence

ORIGINE : Dilution excessive de la peinture (surtout sur les teintes claires , métallisés et les jaunes /oranges/rouges)
Mauvaise technique de pistolage et pression d’air insuffisante
Dans certains cas incompatibilité du diluant avec la peinture

PRECAUTIONS ET SOLUTIONS : toujours faire un test préalable de réglage diluant /peinture et pression d’air du matériel de pulvérisation
Il est toujours plus facile de rajouter du diluant que de la peinture
Pour ce faire incorporer votre diluant en partant d’une dose minimale (sous dosage) ATTENTION pour les teintes métallisées, compte tenu du poids des paillettes d’aluminium dans la teinte toujours sous diluée la peinture et remuer régulièrement le mélange
Dans le cas d’un problème de dilution, faire sécher, poncer si nécessaire et réappliquer en couches fines
retour haut de page
Grains et microparticules

LES DEFAUTS DE GRAINS ET MICROPARTICULES
Aspérités à la surface du film de grosseurs et de formes variables, perceptibles au toucher

ORIGINE : Emprisonnement de particules étrangères (poussières minérales ou organiques) sur la laque, dans le film ou entre les couches

PRECAUTIONS ET SOLUTIONS : toujours appliquer sur un support PROPRE avec un compresseur PURGE, vérifier si présence de grains dans la peinture avant application, faire sécher les pièces peintes dans un endroit non ventilé et exempt de poussières
Pour éliminer des grains, un lustrage peut s’avérer suffisant, sinon réparation complète (ponçage/nettoyage/laquage)
retour haut de page
Matage

LES DEFAUTS DE MATAGE
La laque présente une perte de brillance variable plus ou moins importante

ORIGINE : Epaisseur de la couche trop importante, mauvaises conditions climatiques (froid + humidité) une peinture ne brillera pas en dessous de 15 /20°.
Présence d’eau dans un compresseur non purgé.
Pression de pulvérisation trop importante .Absence d’agitation préalable sur des finitions satinées ou mates (les agents de matage ont tendance à déposer)
Incompatibilité entre diluant et peinture
Mauvais rapport durcisseur/peinture

PRECAUTIONS ET SOLUTIONS : Toujours travailler avec un compresseur purgé.
Appliquer dans un local chauffé si les 15°C mini ne sont pas obtenus
Attention aux taux d’hygrométrie importants.
Ajuster correctement vos ratios peinture/diluant/durcisseur si nécessaire.
En cas de matage important, un ponçage léger et un relaquage complet de la pièce
retour haut de page
Peau d’orange

LES DEFAUTS DE PEAU D’ORANGE
La laque présente l’aspect d’une peau plus ou moins plissée rappelant un peu la texture d’une peau d’orange. Les gouttelettes de peinture ne forment pas de film homogène. Cet aspect n’est plus acceptable à partir d’une certaine limite difficile à définir, également fonction de l’observateur

ORIGINE : Mauvaise technique de pistolage (le pistolet est tenu trop loin de la surface à peindre ou la pression d’air est insuffisante .Le film de peinture est trop épais ou sous dilué. La peinture est mal diluée et le temps de séchage entre les couches est insuffisant. La température de l’air ou de la surface est incorrecte (le froid comme le chaud peuvent provoquer ces défauts)

PRECAUTIONS ET SOLUTIONS : Utilisation d’une technique de pistolage adéquate, s’assurer que le matériel est propre et correctement utilisé, appliquer en couches fines, respecter les ratios diluant/peinture et respecter le temps de séchage et de recouvrement entre les couches
Eliminer la peau d’orange par un léger ponçage et relaquer en couches fines
retour haut de page
Rayures

LES DEFAUTS DE RAYURES DE PONCAGE
Sillons fins de longueur variable visible après séchage complet de la finition

ORIGINE : Ponçage avec un papier trop gros, non respect de la succession des grains du papier abrasif, isolation insuffisante du mastic avant application de la finition, ponçage du fond alors qu’il n’était pas parfaitement sec.

SOLUTIONS : S’assurer que la couche existante soit complètement sèche avant de procéder à un ponçage. Sinon poncer et relaquer après un séchage a cœur
retour haut de page
Refus

LES DEFAUTS DE REFUS (YEUX DE POISSON)
Retrait localisé sous forme de petits cratères circulaires superficiels ou profonds qui peuvent laisser apparaitre la couche inférieure

ORIGINE : Pollution du local d’application, présence de substances incorporables aux produits de peinture (eau, cire, graisse, huiles silicones, traces, etc.…)
Utilisation préalable de produit contenant des silicones l’ors du ponçage /lustrage ou utilisation d’aérosol type rénovateur plastique

PRECAUTIONS ET SOLUTIONS : impératif toujours protéger le local d’application des produits à base de silicone, entretenir régulièrement compresseurs /filtres de cabine/matériels de pulvérisation
Dégraisser impérativement les pièces à peindre avec un diluant synthétique (xylène)
Avant de réappliquer un voile de peinture, laisser sécher, poncer avec un abrasif fin et relaquer en couches fines et successives.
Si le problème persiste en tout dernier recours, il est possible d’utiliser un additif anti silicone
retour haut de page
Tâches

LES DEFAUTS DE TACHES
La laque présente des taches de formes variables avec migration plus ou moins importante dans le film déposé

ORIGINE : Taches de diluant teinté ou de produits colorés migrant en milieu solvant détrempant la laque

PRECAUTIONS ET SOLUTIONS : toujours travailler avec du matériel vérifié et réglé dans un local propre. Proscrire les mélanges approximatifs et les dilutions ajustés à la « louche » .Garder un espace de travail sain et travailler proprement
ATTENTION les peintures ont beaucoup évoluées ces dernières années .la peinture ne se dilue pas avec de l’essence et on ne choisit pas le vieux bidon de diluant qui est dans l’atelier depuis 5 ans et qui n’a plus son étiquette
En cas de taches nombreuses, réaliser un ponçage fin après séchage et réappliquer en couches fines


Et pour voir faire rires ... Voici le link en couleur pour mieux comprendre.😉 vebien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R90-76LOLO
Bidouilleur
Bidouilleur


Masculin Nombre de messages : 78
Age : 44
Ville/Département : Dunkerque/69
ma moto: : R90/6 de 76 (en sa mémoire)
XLV 750r de 1983 et 1988
Vfr 800
Harley 1200 carbu 2005
Money Goyon s6v
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: A vos peintures !!    Sam 31 Jan 2015 - 10:12

http://www.armor-chimie.fr/-Conseils-de-pro-.html vvv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R90-76LOLO
Bidouilleur
Bidouilleur


Masculin Nombre de messages : 78
Age : 44
Ville/Département : Dunkerque/69
ma moto: : R90/6 de 76 (en sa mémoire)
XLV 750r de 1983 et 1988
Vfr 800
Harley 1200 carbu 2005
Money Goyon s6v
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: A vos peintures !!    Sam 31 Jan 2015 - 10:21

http://www.armor-chimie.fr/-Videos-.html

Comment faire ... C pas de la pub. En Bretagne on s'entre aide .😜
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A vos peintures !!    Aujourd'hui à 11:49

Revenir en haut Aller en bas
 
A vos peintures !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les peintures sur XT
» Les peintures de Kat Belcher
» peintures sur têtes plombées
» Idées peintures de guerre...
» conseils sur les différents types de peintures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la moto ancienne (et du 50!) :: Trucs et astuces :: RESTAURATION-
Sauter vers: