Le forum de la moto ancienne (et du 50!)


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sauver les nerfs des propriétaires de jawa 350

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geuledebois
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 378
Age : 74
Ville/Département : elsass bossue
ma moto: : c'est la Jawa bleue...
LA PLUS BELLE DES JAWAS
Date d'inscription : 17/04/2010

MessageSujet: sauver les nerfs des propriétaires de jawa 350   Ven 29 Juin 2012 - 8:51

après avoir téléchargé la doc d'atelier multilingue, vous étes au bord de la crise de nerf.....
asseyez vous et buvez frais voici la solution.... bronze

I. MOTEUR 640 Jawa

1. 1. Démontage et montage de la culasse et des cylindres
Avant le démontage il est nécessaire de déposer avant tout la bride du carburateur qui est commune pour les deux cylindres.
Desserrer et déposer la culasse en débloquant et dé­vissant les 8 écrous M 10 à l'aide de la clé tubulaire de 17.
Tourner le moteur de façon à ce que le piston du cylindre que l'on désire démonter soit au point mort bas.
Retirer ensuite le cylindre.
Après l'extraction des cylindres, obstruer les orifices pour empêcher leur encrassement. Effectuer le remontage ne procédant dans l'ordre inverse.
Avant cette opération, nettoyer les faces de contact des cylin­dres et du carter moteur.
En­duire d'huile la face de tra­vail du cylindre et assembler celui-ci avec le piston.
Prendre des précautions pendant le mon­tage.
Veiller à ce que les seg­ments de piston soient correcte­ment placés dans leurs gorges et ne s-endommagent pas.
Intro­duire dans la culasse (seule­ment en cas de détérioration) un nouveau joint.
Resserrer les boulons de la culasse en procédant en diagonale à l'aide de la clé dynamométrique réglée a 17,6 Nm.
Pour démonter la culasse et les cylindres sans déposer le moteur du cadre, déposer tout d'abord la selle et le réservoir, désassembler les coudes des si­lencieux et les faire basculer, démonter les enroulements avec les câbles et les embouts.

1. 2. PISTON - démontage, montage
L-axe de piston est logé dans un roulement a aiguilles sans cage. Pour cette raison, il n-est pas recommandé de démonter les pistons sans outils spéciaux.
Lors du démontage, certaines aiguilles risquent de tomber
dans le moteur et de l'endommager à tel point qu'il faudrait éven­tuellement le désassembler pour en retirer les aiguilles.
C'est pourquoi, nous recommandons de procéder comme suit:
Après avoir retiré les cylindres /voir chap. 1. l./, obstruer les orifices du carter de moteur. Déposer les segments de piston et, à l'aide d-une pin­ce appropriée, retirer les anneaux de sûreté des axes de piston. il introduire dans l'orifice du `piston la pièce auxiliaire S-88 et dans celle-ci la cheville S-87 que l'on enfonce jusqu'à sa face d-appui. Démonter le piston de l’œil supérieur de la bielle et bloquer la pièce auxiliaire S-88 qui est restée entre les aiguille de l’œil, ainsi que les bagues de réglage derrière ces aiguilles, afin d immobiliser l’ensemble.
Avant de monter les pistons, s assurer que dans les têtes des bielles trouvent tous les roule­ments à aiguilles (28 par bielle) et toutes les bagues de réglage. Les pièces auxiliaires S-88 doivent être emmanchées dans les roulements. Prendre beaucoup de précaution pour monter le piston sur la tête de bielle , afin d éviter que les bagues de réglage et les roulements tombent dans le carter moteur.
Le piston doit avoir la dési­gnation L ou P (L-gauche, P-droite) correspondante au cylindre et la flèche doit être orientée vers l'avant en direction des canaux d’échappement
Pour enfoncer les axes de piston utiliser de nouveau la cheville S-87.
Veiller lors du montage à ce que les évidements des axes de piston soient orientés vers la face extérieure du moteur.
Bloquer les axes de pistons par des anneaux de sûreté.
Avant de monter de nouveaux pistons, s'assurer qu'ils ont bien la classe A, B ou C correspondante aux cylindres.
Pour avoir la certitude que le piston n'est pas désaxé dans le cylindre, effectuer un contrôle des segments de pistons avant le montage:
Monter provisoirement les cylindres sur les pistons sans segments et faire tourner à l'aide du levier l' embiellage et, ce faisant, vérifier si le piston au point mort haut a le même jeu des deux côtes.
S'il se colle consta­mment sur un coté du cylindre et s'il revient même en le repoussant vers ce même coté, retirer le cylindre et plier avec précau­tion la bielle avec le piston de l'autre coté.
Cette opération' est la mise à angle droit de la bielle.
Si la bielle est ainsi convenablement adaptée, le piston doit avoir pendant le contrôle, le même jeu de chaque côté.


1 3. TRANSMISSION PRIMAIRE
- embrayage - démontage

NOTA
Effectuer ces opérations après la vidange de l'huile de la boite de vitesses.
Démonter la tige d' embrayage (l 'orienter d'abord en position de débrayage) et dévisser les vis de fixation du couvercle gauche de carter.
Après la dépose du couvercle, dévisser les 5 vis M 6 et retirer les ressorts de retenue.
Retirer ensuite du boitier d embrayage le sélecteur interne avec les disques, débloquer la cale de sécurité et, à l'aide du montage S-91 et de la clé tubulaire de 19, desserrez l'écrou de fixation du boîtier sur l'arbre principal, puis dé­poser l'entraineur desserrer l’écrou de la roue primaire à l' aide du montage S-94 et de la .clef de 27.
Extraire la roue prima­:ire au moyen de l'extracteur S-85 et retirer des arbres simultanément le bottier d’embrayage et la chaïne.
Dans la plupart des cas, on peut retirer le boitier d'embrayage sans extraire la roue primaire à chaîne en poussant plusieurs ; fois le boitier d'embrayage sur l' arbre principal, afin de faire sortir l'entretoise de la roue ,d’embrayage.
Saisir et retirer l' entretoise, après quoi le bottier peut être extrait.


i, 1. 3. 1. MONTAGE
Monter la roue primaire à chaine sur le cône propre et sec du vilebrequin et emmancher sur l'arbre primaire de la boîte +.1r vitesses la cale, le tube entre toise (vérifier avant le montage l'a battement des extrémités du tube-entretoise) et, provisoirement la roue à chaîne d'embrayage.
Vérifier en appliquant une équerre, d'acier sur les flancs des roues - nu niveau des dents, si les deux , pignons sont bien alignés - (tolérance autorisée de battement - O,5 mm).
Ceci est très important pour la durée de vie de la chaine primaire ,pour le bruit de la transmission . primaire.
Éliminer les écarts Éventuels en plaçant des cales d'acier sous la roue à chaine` d'embrayage d'une épaisseur appropriée.
Monter ces cales d'épaisseur sur l'arbre primaire entre le palier et la cale.
Après avoir vérifié le parallélisme, déposer de nouveau la roue d'embrayage.,
Avant de monter le mécanisme de démarrage contrôler l'état de la bague d'étanchéité de l'arbre.
Monter le mécanisme de démarrage tout en faisant tourner l'arbre a la position de démarrage:
Monter , la chaine primaire sur les roues et ajuster simultanément celles-ci: sur le cône du vilebrequin et sur l'arbre primaire:
Ajuster sur l'arbre primaire l''entraîneur interne .de l'embrayage avec l' anneau élastique et une rondelle arrêtoir: en bon état.
Fixer l'entraineur au moyen de l'écrou et bloquer la rondelle.
Serrer„ l'écrou de la roue primaire à chaine sur le vilebrequin. 35 a 40nm
Pour ces opérations on utilise le montage S-91.

. 4. EMBRAYAGE - montage
Introduire dans l'arbre primaire la tige d'embrayage huilée avec support.
Enfiler successivement sur le tambour les disques.de friction, puis les disques d’acier (5 pièces de chaque).
A l'aide de la graisse de lubrification, coller le dernier disque d'acier de l'ensemble sur le disque de friction, afin de se faciliter le montage par la suite.,
Vérifier si l'anneau élastique vient bien s'asseoir dans la gorge du tambour avec entraîneur (l'anneau doit dépasser au-dessus de la gorge de 0,3 à 0,5 mm)
Introduire ensuite le tambour avec ensemble des disques dans l' embrayage, aligner les dentures des disques de friction afin qu'elles pénètrent aisément dans les gorges de
l'embrayage.
_ NOTA: Enfiler les ressorts sur les chevilles du tambour avec entraineur (ils doivent glisser aisément) et freiner au moyen de vis M 6 avec ressort et rondelle
ATTENTION: Vérifier avant le montage des disques de friction - dimension 3,5 mm, ainsi que la planéité des disques d'acier mesuré la jauge d'épaisseur sur la plaque maxi 0,2 mm.
L'écrou 4 12x1,25 de fixation de l'ambra ./age doit être serré au couple de 35 à 40 Nm.


1,5, COMMANDE DU COMPTEUR DE VITESSE et ses joints

Démonter la transmission primaire comme indiqué au chapitre 1. 3.
Dévisser sous le moteur la vis M 6 de fixation de l'embout de la commande du conpteur, puis retirer celle-ci hors du moteur.
Dévisser la vis de blocage (vis pointeau) de la commande du compteur située sur le ..bossage intérieur au bas de la moitié gauche du carter moteur.
Au moyen d'une massette (de préférence en aluminium) appliquer quelques coups sur le corps de la commande pour la faire rentrer à l'intérieur du carter avec sa bague d'étanchéité.
Au remontage, procéder en enfilant la bague d'étanchéité neuve 8x16x7 sur l'axe de la commande (positionner la bague de façon à ce que le ressort soit orienté vers l'inté­rieur du moteur) et, au moyen d'un tube approprié ou d'une clé douille de 15 mm de diamètre, fai­re entrer la commande dans l'orifice du carter en appliquant avec précaution quelques coups de maillet.
Enfoncer jusqu'à ce que la rainure à la surface de la commande vienne coïncider avec le filetage destiné à la vis de ,blocage à l'intérieur du carter.
Après avoir vissé la vis de blocage, bloquer celle-ci au moyen d'un pointeau.

1,6. RESSORT DE KICKSTARTER
( transmission primaire déposée)
Faire tourner l'arbre de démarrage vers la gauche et le retirer de son logement.
Retirer le secteur de démarrage et le ressort.
Au remontage, enclencher une extrémité du ressort à l+arête du secteur et faire pivoter ce dernier en l'enfonçant à la position correcte de façon à ce que son orifice central soit sur le même axe que l'ori­fice dans l'entraineur.
La deuxième extrémité du ressort viendra s'appuyer contre la paroi arrière du carter moteur.
Introduire ensuite l'arbre de démarrage (avec le ressort) et l'ajuster à la position de démarrage en le faisant pivoter.


1. 7-, ARBRE AVEC ENTRAINEUR, cliquets de sélecteur

(transmission primaire démontée)
Faire tourner l'arbre du kick et le retirer ensemble avec le secteur et le ressort de rap­pel. Chasser la cheville fixant la came de débrayage sûr l'arbre (de bas en haut) et déposer la came.
Introduire entre le coulisseau de sélecteur et les cliquets le serre-cliquets S-63 et retirer avec précaution de son logement l'arbre avec l'entraineur et les cliquets.
Au montage, appuyer l'outil S-63 sur les cliquets de l'entraineur et engager l'arbre huilé dans son logement.
Ce fai­sant, veiller à ce que la cheville de l'entraineur soit correctement enfoncée entre les ressorts de rappel et le coulisseau de séle­ction des vitesses. Monter du côté droit du moteur la came de l'embrayage semi automatique.
Ensuite poursuivre le montage comme indi­qué au chap. 1. 6.


1. 8. DEMONTAGE DU DEBRAYAGE SEMI-AUTOMATIQUE -

Desserrer l'écrou de la péda­le de frein et déposer la pédale, puis démonter le couvercle droit.
Desserrer la vis de fixation du câble du bowden d'embrayage sur l'attache et retirer le câble.
Au moyen de la clé 10, dévisser les trois vis qui fixent le support du débrayage du côté droit du moteur et déposer le support.
Effectuer le montage en suivant l'ordre in­verse des opérations.
ATTENTION! - après le montage du débrayage semi-automatique de l'embrayage il faut absolument effectuer les réglages indiqués ci après,



1..9. REGLAGE DU DEBRAYAGE DE L ' EMBRAYAGE SEMI-AUTO­MATIQUE
a/ Déposer le couvercle droit du moteur.
b/ Visser la vis de réglage du bowden de l'embrayage /sur le bowden sous la tête du cadre/, /raccourcir le bowden/ ce qui débloque la vis de l'embout du câble dans le levier de débrayage.
C/ Régler le jeu entre la came du débrayage au pied et le galet à l'aide de la vis de réglage M 8 de façon à ce qu'ils se touchent /le jeu entre la vis de réglage et la tige de débrayage est environ de O. 1 a O. 3 mm/.
d/ Régler le débrayage manuel à l'aide de la vis de réglage du bowden de l'embrayage de façon à ce que le levier d'em­brayage sur le guidon ne pré­sente aucun jeu.


1. 10. PIGNON A CHAINE SECONDAIRE dépose et montage

Déposer le dispositif de débrayage semi-automatique.
Desserrer les agrafes des garde chaines en caoutchouc et retirer le capot protecteur extérieur du pignon à chaine secondaire.
Déblo­quer la rondelle de blocage sous l'écrou.
Retirer le pignon à chaine ensemble avec la chaine détendue et la capot protecteur intérieur du logement. Il n'est pas nécessaire de dégrafer la chaine.
Au montage reprendre les opérations de dépose en ordre in­verse.

AVIS IMPORTANT! La dépose de pignon à chaine secondaire doit être effectuée avec précaution. Le pignon doit pouvoir être enga­gé facilement dans les cannelures.
En utilisant au montage de la force on pourrait enfoncer le roulement dans le carter moteur bien que le roulement soit pro­tégé contre une sollicitation normale par une cale et endomma­ger les fourchettes de commande ainsi que les pignons de la boite de vitesses.


1. 11. DEPOSE DU MOTEUR DU CADRE
Après avoir déposé la selle, déconnecter la batterie et les bougies.
Débrancher la conduite de carburant sur le réservoir, déposer le réservoir, dévisser le couvercle du carburateur et retirer le bowden avec le robinet.
Dévisser l'écrou M 8 de fixation des brides des coudes de silenci­eux et écarter les coudes de coté de façon à ne pas gêner le travail.
Déconnecter ensuite la co­mmande du tachymètre sous le mote­ur et la commande du compteur de vitesse.
Après la dépose du cou­vercle droit, déconnecter les câbles de l'alternateur et, après avoir dévissé les quatre vis M 6 et déposé les porte-balais, reti­rer le stator de l'alternateur. Déposer le rotor après avoir reti­ré la came à l'aide du montage S-48.
Déconnecter le câble de contact au point mort.
Retirer ensuite tout le faisceau de câbles du carter moteur.
Déconnecter le bowden de l'embrayage automatique et, après avoir dévissé les trois vis M 6x20, déposer l'embrayage automatique.
Desserrer l'axe de la roue arrière et l'écrou de l' entraineur, détendre les tendeurs de chaine et en poussant la roue vers l'avant, dégager la chaîne (pour faciliter le montage de la roue à chaine).
Déposer le couver­cle extérieur de la roue seconda­ire, dé freiner l'écrou de la roue puis la dévisser à l'aide de la clé tubulaire de 32 mm, retirer la roue de son logement même avec le couvercle intérieur.
Ne pas désenchainer!
dévisser ensuite et déposer le repose-pieds droit, les vis et le boulon de fixation du moteur sur le cadre.
En se plaçant du côté droit de la machine, saisir le moteur de la main droi­te par le cylindre droit et de la main gauche par le kick-starter. (le kick en position de démarrage,)
Soulever légèrement le devant du moteur et, en le faisant pivoter à droite, le déposer du cadre. Veiller à ne pas endommager le vernis en recouvrant les tubes avant du cadre des tuyaux de caoutchouc fendus.


II. DEMONTAGE ET MONTAGE DU CAR­TER MOTEUR


2. 1. DEMONTAGE PRIMAIRE:

Serrer entre les mâchoires d'un étau la partie avant du mo­teur de façon à laisser accessible le côté gauche du moteur.
Dé­poser le carburateur, la transmi­ssion-primaire, la culasse, les cylindres et les pistons. Après avoir chassé le centrage arrière de la moitié gauche du carter mo­teur dans la moitié droite, tour­ner et retirer la tige de débray­age et dévisser les 10 vis M 6 qui serrent les deux demi carters du moteur.
Retirer le carter de l'étau et le poser sur le côté gauche.


2,2. OUVERTURE DU CARTER MOTEUR

(alternateur avec support ondulé et douille d'écar­tement démonté)
A l'aide de l'extracteur S-90 vissé dans les filetages M 6 du carter moteur /fig. 24/ /servant à fixer le stator de 1' alternateur/ extraire réguliè­rement la moitié droite du carter des roulements de l' embiellage et ce faisant, veiller à ce que la bielle droite soit au point mort haut et passe facilement par la fente centrale du carter.
Si pendant l'extraction le demi carter droit se coince, appli­quer avec précaution quelques coups de maillet sur l'arrière du carter, ou tourner l'arbre de la roue secondaire à chaîne, pour que l'extraction se passe uni­formément.
Après une séparation partielle des deux moitiés, retirer la pièce intercalaire qui est entre les cylindres, pour permettre à la bielle de passer. Achever la séparation et déposer le demi carter droit.

NOTA: Il est recommandé d'immo­biliser les aiguilles de préfé­rence en remplissant tout le palier de graisse PM-NH2 /LITOL 24, CASTROLEASE LH-2, etc/


2. 3. BOITE DE VITESSES, mécani­sme de changement des vi­tesses, embiellage

Après avoir ainsi désassem­blé le moteur on peut réaliser les réparations nécessaires de la botte de vitesses et du méca­nisme de changement des vitesses sans retirer l' embiellage du se­cond demi-carter.
En contrôlant la botte de vitesses et le mé­canisme de changement des vite­sses, extraire la tige des four­chettes de commande, les four­chettes, l'arbre secondaire et les pignons et chasser l'arbre primaire du roulement par des coups de maillet.
S'il s'avère nécessaire de déposer également le cadran du levier de change­ment des vitesses, dévisser du cadran les 4 vis à tête noyée repérées par des coups de poin­teau et le retirer de la botte après l'avoir tourné convenable­ment.
Pour pouvoir déposer l' em­biellage en vue de son contrôle ou de sa réparation éventuelle visser l'extracteur S-85 au moyen de deux vis M8 dans le filetage prévu pour les vis du couvercle gauche du moteur.
Extraire ensuite l' embiellage du demi-carter gauche au moyen de l'extracteur /fig. 25/.

ATTENTION! La bielle gauche doit se trouver au PMH.


2. 4. RECHANGE DES ROULEMENTS A AIGUILLES DE L'ARBRE SECON­DAIRE

Après l'enlèvement des fu­sibles, enfoncer les aiguilles usées dans la boite au moyen d' un outil approprié.
Pour facili­ter ce travail déposer la comman­de du compteur de vitesse du demi-carter gauche.
Loger les nouveaux roulements dans la boite de vitesses chauffée à 80-100 C.
Après la pose des rou­lements les garnir de graisse fraiche pour empêcher la chute éventuelle des aiguilles.


2. 5. CONTROLE DE LA LINEARITE DES SURFACES DE CONTACT

Après avoir soigneusement nettoyé les surfaces de contact, vérifier la planéité de tout le carter moteur en y appliquant une équerre. Puis roder éventuelle­ment ces surfaces à la pâte abrasive. Après ce travail, en­lever soigneusement la pâte.

2. 6. RECHANGE DES ROULEMENTS ET DES BAGUES D'ETANCHEITE DE L'EMBIELLAGE

S'il s'avère nécessaire de changer les roulements (trop bruyants) par des roulements neufs, procéder comme suit:
Démonter le carter moteur, retirer à l'aide d'une pince spéciale les cales qui bloquent la bague d’étanchéité.
Réchauffer le carter à 100-120°C et, à l'aide de l'expulseur S-71, cha­sser le roulement vers l'intéri­eur du carter.
A l'aide de l'ex­pulseur S-72, chasser la bague d'étanchéité de l'intérieur vers l'extérieur du carter.
Chasser de la même manière le roulement de l’arbre principal après avoir débloqué l’arrêter, et préala­blement démonté la cale de blocage vers l'intérieur au moyen d'un tube dont le diamètre correspond au diamètre extérieur du roulement.
Opérer également de cesse manière pour chasser le roulement de la roue avec le moyeu, après avoir préalable­ment démonté la cale de blocage et retiré la roue avec le moyeu, vers l'intérieur du carter.
Effecteur le montage de tous les roulements dans le carter chauffé à 100-120°C.
Placer les roulements dans les demi-carters préchauffés de façon à ce qu'ils soient au même niveau que la surface alésée pour recevoir les volants de l' embiellage.
Enfoncer le roulement de l'arbre principal et de la roue avec le moyeu jusqu'au niveau de la cale de blocage qui doit être montée d'abord.
Monter les bagues d'éta­nchéité qu'après avoir réuni les deux demi-carters.
Après le mon­tage des roulements de l'arbre principal, immobiliser ceux-ci contre tout déplacement et frei­ner les vis par un pointeau.


2. 6. 1. RECHANGE DES BAGUES D'ETANCHEITE

Si l'on ne doit rechanger que les bagues d'étanchéité, on effectue démontage et montage sur le moteur monté sur le châssis, après avoir préalablement démonté la transmission primaire, l'alternateur ou la roue à chaine secondaire (chap 1. 9).
Enlever la cale et démonter les bagues d' étanchéité défectueuses.
Engager des bagues d'étanchéité neuves à l'aide du montage S-72,S 92 qu'après avoir contrôlé le raccorde­ment correct du ressort et huilé la surface.


2. 7. BOITE DE VITESSES

Si la boite de vitesses doit être vraiment bien assemblée (après le rechange de certaines
pièces ou des pannes fréquentes) il faut la loger dans les demi-carters sans embiellage assurant le jeu maximal de l'arbre secondaire.
Déterminer ce jeu en engageant dans le roulement l'arbre secon­daire ensemble avec le pignon de1re et serrer provisoirement lés deux demi-carters pour des vis.
Déplacer l'arbre secondaire pour contrôler son jeu axial qui doit être de O à 0,6 mm.
Déposer l'arbre secondaire après le contrôle.
Loger dans le demi-carter gauche l' embiellage contrôlé avec la pièce centrale (si elle a été préalablement retirée du demi-carter gauche).
Effectuer cette opération après avoir chauffé le demi-carter à 100-120°C.
Poser alors le carter sur l'appareil à chauffer de ma­nière que soit chauffé surtout l’emplacement du roulement de vilebrequin.
Poser sous le carter. chauffé en avant et en arrière des blocs de bois et engager aussi vite que possible l' embiellage de manière que l'ergot de blocage du disque central pénètre dans l'évidement du carter moteur.
L' embiellage doit être logé dans le roulement avec précaution et non enfoncé, car l' embiellage pourrait être décentré et le roulement de vilebrequin pourrait même être endommagé.
Si l' embiellage se coince dans le roulement, il faut le retirer (voir le chapitre consacré au désassemblage du moteur), chauffer de nouveau le carter à une température supérieure et remonter l' embiellage.
Amener le cadran du levier de changement des vitesses à l'une des positions médianes (les posi­tions extrêmes sont déconseillées).
Engager dans le roulement monté dans le demi-carter gauche l'arbre principal /1/ portant déjà l'entretoise et lé pignon bloqué par un fil métallique.
Poser dans les cannelures de l'arbre le pignon avec 16 dents de manière que ses trois ergots se trouvent en bas.
Loger dans les cannelures inférieure et supérieure du cadran du levier des vitesses les axes de guidage des fourchettes de commande.
Insérer simultanément la fourchette supérieure dans le pignon à 16 dents sur l'arbre principal.
Faire passer par les fourchettes le tige de guidage de manière que son extrémité épaulés se dirige vers le bas.
Appliquer le pignon à 24 dents par sa face plate contre le roulement à aiguilles et poser sur la fourchette intérieure le pignon à 16 dents avec les trois ergots en haut.
Raccorder les deux pignons par l'arbre secondaire au pignon à 19 dents posé d'avance et verrouillé.
Tourner le cadran du levier des vitesses dans la position répondant aux différents rapports pour vérifier si le changement des vitesses est correct, surtout après le montage d'un nouveau cadran.
Procéder comme suit:
a/ engager la 1re vitesse et contrôler si le pignon à 16 dents monté sur l'arbre secondaire et s'engrenant avec le pignon de la 1re vitesse (à 24 dents) a un jeu axial minimum de 0,2 à 0,3 mm
Vérifier également dans cette position le jeu entre les ergots de guidage des fourchettes et le fond des cannelures du cadran.
b/ engager le point mort entre la 1re et la 2e vitesses pour vérifier si les dents du pignon .à
16 dents monté sur l'arbre secondaire ne s'accrochent pas à la face du pignon de la 1re et après le soulèvement de la fourchette de commande inférieure aux dents du pignon de la 2e (à 19 dents)
C/ après l'engagement de la 4e le front de l'arbre principal cannelé doit dépasser le pignon de la 3e (à 16 dents) de 0,1 à 0,2 mm.
Vérifier simultanément si les ergots de guidage des fourchette de commande ne s'appuient pas contre le fond des cannelures dans le cadran du levier des vitesses


2. 8. REUNION DES DEMI-CARTERS

Réchauffer le demi-carter droit de la même manière que le demi-carter gauche.
Enduire la surface de contact de demi carter gauche de pâte d'étanché­ité.
Enduire d'huile les extrémités des arbres de la boite de vitesses et huiler le maneton droit. Mettre le sélecteur au point mort entre la 1ére et la 2ème vitesse et faire ve­nir la bielle droite au point mort haut, afin de la faire passer plus facilement par l'orifice du carter. Monter la pièce intercalaire centrale dans l’évidement central du carter.
Appliquer le plus vite possible le demi-carter droit bien chau­ffé (avec tous les roulements y compris le roulement à aigui­lles de l'arbre secondaire) sur l'autre demi-carter tout en faisant tourner la roue avec le moyeu pour que les roues de transmission engrènent bien. Engager la cheville de centrage arrière.
Serrer les deux demi carters au moyen des vis M 6 (commencer par ceux du milieu) que l'on serrera encore après le refroidissement du carter et nettoyer l'orifice de venti­lation du carter.

A l'aide d'un tube de diamètre approprié et d'un maillet, frapper les bagues intérieures
les roulements à billes du vilebrequin pour que celles-ci s'alignent bien dans leur logement.
Lu­brifier le roulement à l'huile moteur.
Avant de monter les bagues s'assurer que les extrémités du ressort à boudin sont bien accrochés entre eux.
Engager les bagues à l'aide du montage S-72.
Bloquer les bagues d'étanchéité à l'aide de cales.
Écarter la pièce intercalaire centrale par un léger coup de maillet.
Pour le montage ultérieur du moteur, il est recommandé de serrer de nouveau le devant dans un étau et de procéder comme décrit dans les chapitres précédents.
Verser l'huile dans la boite de vitesses le plus tard possible pour laisser convenablement sécher la pâte d’étanchéité entre les deux moitiés du carter,


2,9, MONTAGE DU MOTEUR DANS LE CADRE

: Effectuer les opération dans l'ordre inverse à celles du démontage.
Avant de monter le support du débrayage de l'em­brayage, enduire de graisse la bille sous la vis de réglage.
pose du moteur sur le cadre de la motocyclette et le raccor­dement du câble de 1'embrayage,régler le débrayage des mécanis­mes semi-automatique et manuel de l' embrayage.


III. DESASSEMBLAGE ET ASSEMBLAGE DE L 'EMBIELLAGE

3. 1. DESASSEMBLAGE DE L'EM­BIELLAGE

Dévisser au moyen dune clé tubulaire 12 les écrous des bou­lons serrant la pièce intermé­diaire centrale bipartite /fig./ et séparer ses deux moitiés.
Ne jamais utiliser à cette fin un burin ou un tournevis.
Repé­rer leur position réciproque au moyen dune pointe à tracer et d'une équerre appliquée aux vo­lants /fig. /.
L'angle le plus avantageux à partir de l'axe des manetons est sur les deux moitiés de 90°. Le désassemblage et l'assemblage subséquent des vo­lante exigent l'utilisation d'une presse dune force de 8 à 10 tonnes environ et du montage spécial S-205.
Pour rechanger les bielles (les changer toujours complètes avec le tourillon), extraire d'abord la presse le premier volant respectif, déposer la bielle et extraite l'axe du palier central du volant intermédiaire voisin.
Extraire de ce dernier le tour­illon de bielle.
S'il s'avère nécessaire de changer l'axe cen­tral, le palier de labyrinthe ou la bague centrale, il faudra démonter complètement à la presse le mécanisme d' embiellage.

3. 2. MONTAGE DE L'EMBIELLAGE

Dans le procédé mentionné plus loin on décrit le montage de l' embiellage démonté.
Pour effecteur les montages partiels, on procède suivant les paragra­phes respectifs.
a/ d'abord, monter à la presse les tourillons de bielle dans les volants intérieurs
de façon à ce que leurs fronts soient dans le plan avec la surface extérieure de ces volants.
Les tourillons doivent être précisément perpendicu­laires à la surface des volant
Utiliser pour ce travail une équerre ou un guide qui fait partie du jeu d'outils spé­ciaux pour le montage et le démontage des mécanismes d' embiellage.
b/ monter la bielle avec le rou­lement et les cales d'écarte­ment sur le maneton du volant intérieur gauche.
Ajouter le volant extérieur gauche, régler au moyen d'une équerre et serrer à la presse. Vérifier ensuite si les rainu­res que portaient les pièces du mécanisme avant le démontag­e coïncident, sinon, effectuer l'ajustage précis à l'aide d'un maillet en cuivre.
c/ ceci fait engager la moitié gauche dans le montage et poser l'axe central au moyen du guide S-204.
Enfiler sur l'axe le roulement 6206 C 36 garni de graisse et la bague entretoise.
Poser le palier à labyrinthe sur la bague entretoise enduite de graisse de manière que sa partie plus basse derrière l'épaulement se dirige vers la moitié droite de l' embiellage. Poser ensuite à la presse le second roulement.
d/ poser sur l'axe central le volant intérieur droit (à ma­neton engagé) suivant la fig. Attention à la rotation de 180°.
Après l'ajustage suivant les repères l'assembler à la presse avec la partie gauche assemblée.
e/ enfiler sur le maneton du volant droit la bielle avec la bague et les rondelles entre­toises. Après la pose dans une presse ajuster l' embiellage de manière que le maneton s'appuie par la plus grande surface pos­sible contre la paroi du tambour presseur.
Appliquer le volant extérieur droit, l'ajuster sui­vant les repères pour qu'il soit perpendiculaire à l'axe et assembler le tout à la presse.


3. 3. EMBIELLAGE - centrage


Vérifier avant le centrage si les repères coïncident et se trouvent au même plan.
Amener en cas de besoin le volant droit et gauche au moyen d'un maillet en cuivre dans la position dé­sirée et contrôler suivant le tableau le jeu axial des bielles.
Ne jamais appliquer aux volants ou aux axes pendant le centrage des coups de marteau en acier.
Utiliser le levier S-201 ou la pince spéciale S-203 seulement lorsqu'il faut écarter les vo­lants.


La description suivante du centrage peut service de guide fondamental à la réalisation de cette opération; car il s'agit d'un travail exigeant une forma­tion professionnelle spéciale et une riche expérience.
Ne dresser l' embiellage à coups de maillet qu'après sa dépose des pointes de l''appareil de centrage. Cet appareil doit être en parfait état pour que les résultats des mesures ne soient pas faussés.
Ci-après on donne des instruc­tions pour l'élimination des écarts d'excentricité éventuels lorsqu'ils dépassent les valeurs prescrites par la documentation, à savoir 0,02 à 0,03mm

Fig. 1 : les faces des vo­lants ne sont pas au même niveau (ne coïncident pas).
Marquer la craie sur la face du volant les endroits ou le comparateur à cadran indique la valeur maxi­male.
Retirer l' embiellage des pointes et caler les volants in­térieurs de manière que le repère sur le volant extérieur se trouve en haut.
Appliquer suivant le besoin quelques coups de maillet en laiton aux endroits repérés jusqu'à l'obtention du résultat requis.
Fig. 2 : Mettre des repères à la craie aux points ou les aiguilles de l'indicateur mon­trent des écarts maximums.
Dans notre cas tout le mécanisme de l' embiellage est fléchi.
Après dégagement de la touche, appuyer un des volants extérieurs de fa­çon à ce que les points marqués à la craie soient en haut.
Sai­sir dans la main l'autre extré­mité du mécanisme et, au moyen d'un maillet en cuivre, appliquer un coup aux volants intermé­diaires sur leurs repaires ou, à l' aide de la pince d'écarte­ment S-203, écarter ces volants en appuyant directement au niveau des touches de 1'indicateur et du côté opposé aux repères.
Fig. 3 : Les volants droits et gauches sont serrés aux points opposés aux tourillons de bielle. Utiliser les pinces d'écartement S-203.
Vérifier de nouveau l' embiellage aux touches de l' indicateur et si l'écartement est insignifiant, on peut écarter les volants à l'aide du levier S-201 tout en les laissant entre les touches.
Si les volants extérieurs sont serrés il faut les écarter. Après avoir retiré le mécanisme hors de l'indicateur, appliquer sur les volants des coups de maillet de côté dans le sens indiqué par les flèches.
-Fig. 4 : Les volants droits et. gauches sont écartés.
Il faut les serrer aux points opposés aux tourillons de bielle.
Après avoir retiré le mécanisme hors de l'indicateur, appliquer sur ,les volants des coups de maillet de côté dans le sens indiqué par ,les,flèches.
NOTA
Effectuer le centrage et les vérifications jusqu’à ce que l'excentricité des manetons du mécanisme atteigne au maximum 0,02 + 0,03 mm.
Après centrage du mécanisme, vérifier le jeu axial et monter l'anneau central propre du vilebrequin.

on se retrouve sur la route.... chop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cantalou
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7287
Age : 55
Ville/Département : Aurillac 15
ma moto: : mon coeur balance !!
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: sauver les nerfs des propriétaires de jawa 350   Ven 29 Juin 2012 - 15:29

vebien gen

_________________
Bonjour à toi     Invité   Wink !

"Bonum vinum laetificat cor hominis "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geuledebois
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 378
Age : 74
Ville/Département : elsass bossue
ma moto: : c'est la Jawa bleue...
LA PLUS BELLE DES JAWAS
Date d'inscription : 17/04/2010

MessageSujet: Re: sauver les nerfs des propriétaires de jawa 350   Jeu 5 Juil 2012 - 21:28

le démontage du moteur est facilité quand on a le bon outil...
seulement les revendeurs ne se battent pas pour nous les proposer :furieux:
j'ai donc créé le mien, il a l'avantage d’être quasi universel
au brico-chose un bout de plat épaisseur 5 largueur 25, des vis, des chute de tube aluminium pour maintenir l’écartement, une grosse vis de récupération d'un extracteur bas de gamme, ayant péri a la première sollicitation....
les photos racontent tout





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guguz
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 802
Age : 46
Ville/Département : le MANS/SARTHE
ma moto: : MZ 125 ETZ 1991



Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: sauver les nerfs des propriétaires de jawa 350   Ven 6 Juil 2012 - 23:26

bravo encore à toi! vvv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tof 79
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 701
Age : 37
Ville/Département : Montaigu (85)
ma moto: : CZ 476 en construction (type scrambler-dirt), KREIDLER Florett Super 5.
Date d'inscription : 07/06/2012

MessageSujet: Re: sauver les nerfs des propriétaires de jawa 350   Dim 8 Juil 2012 - 21:20

Ouais, j'en en fait un maison avec du rail Mupro, tige filetée de 6 mm et une centrale de 10 mm pour ma CZ Very Happy .

Mais tout se tord et presque rien ne bouge :furieux: :furieux: :furieux: :furieux: :furieux: même en chauffant :furieux: .
On va recommencer crazy ....

P.S : penser à mettre une bille de roulement sur la tige du vilebrequin pour faire appuyer la tige centrale, pour éviter de déformer le filetage du vilebrequin Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geuledebois
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 378
Age : 74
Ville/Département : elsass bossue
ma moto: : c'est la Jawa bleue...
LA PLUS BELLE DES JAWAS
Date d'inscription : 17/04/2010

MessageSujet: Re: sauver les nerfs des propriétaires de jawa 350   Dim 8 Juil 2012 - 21:48

avec ma bidouille rien ne tortille et, un joli coup de canon retentit quand "ça viens"...
ma cis est une 13 décolletée en v je n'abime rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sauver les nerfs des propriétaires de jawa 350   

Revenir en haut Aller en bas
 
sauver les nerfs des propriétaires de jawa 350
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sauver les nerfs des propriétaires de jawa 350
» TRIUMPH _ Le Magazine Officiel des propriétaires de TRIUMPH du Monde entier
» Questions aux propriétaires de M3
» des propriétaires de norton commando ici?
» Meeting des propriétaires du 27 au 31 Août

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la moto ancienne (et du 50!) :: Trucs et astuces :: DEPANNAGE-
Sauter vers: